Déséquilibres et pathologies

Soulager son SPM naturellement

T’es-tu déjà sentie déprimée, épuisée, avec envie de pleurer, mal aux seins, mal au ventre, de l’acné, etc…? Et que tout ça disparaisse comme par magie dès que tes règles arrivent ? Tu étais sûrement en plein SPM (Syndrôme Prémenstruel). Je t’explique comment soulager les symptômes du SPM de façon naturelle.

Qu’est ce que le SPM ?

Le SPM (ou syndrome prémenstruel) est un ensemble de symptômes qui apparaissent entre 10 jours et quelques heures avant l’arrivée des règles, et disparaissent généralement lorsque les règles sont là. Il touche 20 à 40% des personnes menstruées.

Il se manifeste sous la forme de plus de 150 symptômes physiques et psychiques, qui varient d’une femme à l’autre et d’un cycle à l’autre.

Comme symptômes physiques, on peut citer notamment :

  • Seins sensibles
  • Rétention d’eau
  • Douleurs musculaires
  • Douleurs articulaires
  • Maux de tête
  • Crampes au ventre
  • Ballonnements
  • Diarrhée ou constipation
  • Douleurs lombaires
  • Bouffées de chaleur
  • Sommeil perturbé
  • Manque d’énergie
  • Fatigue, épuisement
  • Diminution de la libido
  • Fringales (sucré, salé)
  • Acné

Quant aux symptômes psychiques, on va retrouver :

  • Irritabilité
  • Anxiété
  • Difficultés de concentration
  • Tristesse, pleurs
  • Colère
  • Solitude
  • Besoin de s’isoler
  • Remise en question
  • Envies suicidaires

Il peut arriver que la personne fasse face à un trouble dysphorique prémenstruel (TDPM), c’est à dire que ces symptômes créent une réelle détresse psychologique et soient invalidants au quotidien. Le TDPM touche 5 à 8% des personnes menstruées.

Il peut aussi être aggravé par le cuivre contenu dans le stérilet, on en parlera dans un prochain article !

À quoi est dû le SPM ?

Dans la plupart des cas, le SPM est dû à un dérèglement hormonal caractérisé par une dominance oestrogénique.

Tu le sais sûrement, le cycle hormonal est régi par deux hormones principales qui sont les oestrogènes en première partie de cycle, avant l’ovulation, et la progestérone après l’ovulation.

Une hyperoestrogénie peut être soit dûe à un excès d’oestrogènes, soit à une carence en progestérone (c’est ce qu’on appelle une hyperoestrogénie relative).

Les facteurs qui peuvent provoquer un excès d’oestrogènes ou un manque de progestérone sont :

  • les perturbateurs endocriniens, qui, comme leur nom l’indique perturbent notre système hormonal
  • une contraception hormonale inadaptée
  • la préménopause,
  • une carence en nutriments
  • un foie fatigué qui ne filtre et n’élimine plus les oestrogènes en excès
  • une mauvaise qualité de sommeil
  • le stress, qui génère une sécrétion de cortisol, qui annihile la sécretion de progestérone

Le SPM se manifeste donc en phase prémenstruelle, mais il peut aussi prendre son origine pendant la phase folliculaire (avant l’ovulation).

Si tu as besoin d’un rappel sur les phases du cycle, je te laisse lire mon article sur la durée du cycle.

Comment soulager les symptômes du SPM naturellement ?

Chaque femme est différente, chaque cycle aussi, et je te le donne en mille : chaque SPM aussi !

L’idée ici n’est pas de te fournir un protocole universel qui marchera pour toutes les personnes, mais de donner des pistes naturelles d’amélioration des symptômes.

Rien ne remplace les conseils sur-mesure d’un professionnel.

Identifier les symptômes

Ça peut te sembler étrange comme conseil mais je pars du principe qu’à partir du moment où on prend conscience d’un problème, on est déjà sur la voie de la guérison ! Ton corps te parle. Être à l’écoute des signaux de son corps permet de le comprendre et donc de mieux le soigner.

Note sur un calendrier ou une application tes symptômes. Ils seront sûrement différents d’un cycle à l’autre, mais l’idée est de repérer à partir de quand ils surviennent et combien de temps ils restent. Ça peut donner des indications sur l’origine de ton SPM et faciliter le “diagnostic” et l’accompagnement par un thérapeute.

Mieux gérer son stress

Lorsque tu es soumise à un stress, ton cerveau va sécréter du cortisol. Le cortisol et la progestérone sont produits par le même “précurseur”. En cas de stress, ton métabolisme se mobilise pour y faire face et favorise le cortisol au détriment de la progestérone (il va privilégier ta “survie” à une grossesse) !

Travailler sur la gestion de ton stress est donc primordial pour limiter ton syndrome prémenstruel. Une activité physique régulière est recommandée, apaisante si possible : yoga, marche dans la nature,… Les pratiques de respiration et de relaxation sont également très bénéfiques.

Tu peux utiliser des plantes adaptogènes comme l’Ashwaghanda ou le Reishi pour contrôler ton anxiété et ton stress (en poudre, en compléments alimentaires, en tisanes…).

Avoir une bonne hygiène de vie : alimentation et sommeil réparateur

On ne répètera jamais assez que le sommeil est la base de la santé. Lorsque tu dors, toutes tes fonctions vitales se reposent et ton corps se répare. Un bon sommeil favorisera un fonctionnement optimal de ton système hormonal et limitera les effets du SPM.

Une alimentation variée, équilibrée, à base de produits bio et de saison te fournira les bons nutriments pour faire fonctionner ton système hormonal au mieux.

Et bien entendu, surveille ta consommation de tabac, café, alcool,…pour limiter l’inflammation et les douleurs.

Utiliser les plantes comme soutien

Si ton SPM arrive 2 jours avant tes règles, il est dû à une chute brutale de la progestérone. Tu peux donc utiliser l’huile d’onagre dès l’ovulation (ou le 14ème jour de ton cycle si jamais tu ne sais pas identifier ton jour d’ovulation). C’est une huile régulatrice du cycle qui se prend sous forme de gélules, tu en trouveras en parapharmacie ou dans ton magasin bio.

Lorsque le SPM se déclenche plus tôt dans ta phase lutéale, 7, 10 voire 14 jours avant tes règles, tu peux agir sur la carence en progestérone en utilisant l’achillée millefeuille pendant la phase pré et post ovulatoire, soit du 10ème au 24ème jour environ.

Si ton foie est fatigué, il ne joue plus son rôle de recycleur des oestrogènes. Tu peux envisager une détox hépatique grâce au desmodium, au radis noir, ou encore au chardon marie, mais comme toujours il vaut mieux te faire accompagner car une détox mal faite peut avoir l’effet inverse !

Utiliser une synergie de plantes pour agir sur les causes du SPM

L’Elixir Harmonie Prémenstruelle a été formulé pour répondre aux problématiques du SPM. Grâce à une synergie de plantes médicinales, il agit sur le déficit en progestérone mais également sur le manque de sérotonine (l’hormone qui gère les humeurs, les fringales, le sommeil,…). Il se prend en cure de l’ovulation à l’arrivée des règles (ou sur la 2ème moitié de ton cycle si tu ne peux pas reconnaître ton ovulation.

Élixir Harmonie Prémenstruelle
23,90 €
(100ml)

Des compléments alimentaires adaptés

Tu peux aussi faire une cure de compléments alimentaires, notamment la cure Équilibre hormonal féminin. Elle est composée de plantes adaptogènes sans phyto hormones qui vont soutenir ton organisme, réduire le stress, améliorer le sommeil et jouer sur la régulation hormonale.

Équilibre hormonal féminin
42 €
(45 jours de cure)

Précautions

Attention, les conseils donnés ici sont d’ordre général et peuvent ne pas s’appliquer à ton cas ! Les plantes sont de superbes alliés mais sont à utiliser avec précaution. En cas de doute, demande conseil à un professionnel.

Que faire si ces conseils ne suffisent pas à soulager ton SPM ?

  • En parler à ton entourage pour te sentir soutenue
  • Te faire aider par un professionnel (naturopathe, kinésiologue, acupuncteur, praticien en médecine traditionnelle chinoise, praticien en ayurvéda, praticien en réflexologie plantaire …).
    Chacune de ces disciplines va traiter le SPM avec une approche différente. Il y en a sûrement une qui te parle et te convient.
  • Si les symptômes sont très intenses et t’empêchent de vivre normalement, consulte un médecin généraliste

2 thoughts on “Soulager son SPM naturellement

  1. Mélanie dit :

    Merci Alexia pour tes articles toujours au top. Merci pour les réponses et les solutions apportées.

    1. Alexia dit :

      Merci Mélanie pour ton retour ! Je suis trop contente que ça te soit utile !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *