Sexo

5 idées reçues sur la sexualité

Dans le domaine de la sexualité, les idées reçues ont la vie dure. Entre les images stéréotypées renvoyées par le porno et la méconnaissance de l’anatomie féminine qui a perduré jusqu’à récemment (même s’il y a du progrès), on est confrontés à des fausses croyances qu’il faut absolument qu’on déconstruise ensemble ! C’est parti !

Les femmes sont “clitoridiennes” ou “vaginales”

Si tu as lu mon récent article sur les faits surprenants concernant les femmes, tu sais que l’anatomie du clitoris n’est connue que depuis quelques années. Jusque là, et bercées par les théories de Monsieur Freud, on pensait que la femme pouvait vivre deux types d’orgasme : le clitoridien et le vaginal. L’orgasme clitoridien serait provoqué par la stimulation du clitoris (donc sa partie externe, aka son gland) et l’orgasme vaginal par une stimulation interne des parois du vagin.

Le gland du clitoris étant plus facile à identifier et à stimuler de par sa position à l’extérieur, on a encore aujourd’hui la fâcheuse tendance à le minimiser, voire le dénigrer, et à rechercher le graal du plaisir, à savoir l’orgasme vaginal.

Et bien l’orgasme “vaginal” n’existe pas. Ne cherche plus !

schéma anatomique du clitoris. On y voit l'organe dans sa globalité et intégré dans l'appareil urogénital féminin
Marnanel, Public domain, via Wikimedia Commons

En réalité (je te remets ce petit schéma fort utile ici pour illustrer mes propos), l’orgasme qu’on appelle vaginal est tout simplement la stimulation du clitoris par la voie interne. Lors de la pénétration, “l’objet pénétrant” (pardon Messieurs mais dès fois on se débrouille sans vous !) vient stimuler les vestibules et la face interne du gland, ce qui peut provoquer un orgasme.

On devrait donc parler d’orgasme interne et orgasme externe mais plutôt que de se compliquer la vie, parlons juste d’orgasme. Et arrêtons d’aller chercher midi à 14 heures !

En trouvant le Point G on atteint l’orgasme à coup sûr !

Alors ce fameux point G, on en parle ? C’est le Docteur Gräfenberg qui a mis en lumière le fait qu’il existerait une zone super érogène à l’intérieur du vagin qui mènerait à l’orgasme.

Cette zone a pu être identifiée lors d’autopsies, elle se situe quelques centimètres après l’entrée du vagin sur la paroi antérieure (vers le pubis). Elle a une texture légèrement différente du reste de la paroi et est très innervée. Les chercheurs n’ont pas vraiment trouvé de consensus sur la question, mais il semblerait que le point G corresponde en fait à une zone qui permet de stimuler le clitoris par l’intérieur.

On aime bien l’idée, mais dans les faits, l’orgasme c’est pas une ampoule qui s’allume quand tu appuies sur l’interrupteur, donc le point G n’est pas une clé d’accès automatique à l’orgasme. L’orgasme est bien plus complexe que le seul plaisir physique. La dimension psychologique rentre aussi en jeu puisqu’il faut s’autoriser à lâcher prise pour y parvenir…

On en reparlera une prochaine fois, j’ai prévu une collaboration avec une spécialiste du sujet, ça promet de bousculer !

Si on se masturbe alors qu’on est en couple, c’est qu’on n’est pas satisfait par son.sa partenaire

C’est une éventualité, mais ça n’est pas forcément le cas !

La masturbation est un outil (de plaisir oui mais aussi) de meilleure connaissance de soi, de son corps, des sensations que l’on aime et de celles qu’on aime moins… Lorsqu’on s’occupe de soi, on s’autorise davantage à explorer, à se lâcher, sans peur du jugement ou du regard de l’autre. Ainsi, on évolue dans notre sexualité et dans notre rapport à notre propre corps, ce qui peut nous permettre ensuite de mieux s’épanouir dans la relation intime avec l’autre. Donc c’est du bonus !

Il faut se poser des questions si la masturbation remplace complètement les rapports de couple, communiquer, voire se faire accompagner par un sexothérapeute.

L’émission fontaine est provoquée par l’orgasme

Je t’invite à lire le paragraphe concernant les “femmes fontaines” que j’avais écrit précédemment. J’y explique que toutes les femmes sont fontaine puisque c’est un événement purement mécanique (lié à la stimulation des glandes de Skene).

Ce phénomène n’est pas lié au plaisir (le plaisir est un message envoyé par le cerveau). Donc il peut y avoir émission fontaine sans orgasme et orgasme sans émission fontaine et vice-versa.

Tout comme tu peux ouvrir une bouteille de Champagne sans avoir quelque chose à fêter !

Un rapport sexuel se termine quand l’homme a éjaculé

Dans une vision purement reproductive de l’acte sexuel ça se tient. Mais si on parle de plaisir, on peut encore une fois envoyer valser cette idée reçue sur la sexualité (désolée Messieurs !).

Une fois de plus, le cinéma porno ou érotico-porno ou romantico-érotico-ce-que-tu-veux n’a pas oeuvré en notre faveur. On y voit souvent les ébats se conclure une fois que l’homme a “terminé”. Tout s’arrête, petit câlin en cuillère (dans le meilleur des cas), ou dodo sur le dos et ronflements en prime ! La femme a intérêt a avoir pris son pied car elle n’a pas vraiment son mot à dire !

En fait, la fin c’est quand les 2 partenaires (ou + !) ont décidé que c’était fini !

Et puis il faut qu’on arrête de parler de “préliminaires” parce que “pré” ça sous-entend “avant”. Avant quoi ? Avant la pénétration bien sûr ! Ça sous-entend que tout ce qui se passe avant la pénétration est moins important.

Et si on commençait à considérer que ces caresses, embrassades, regards langoureux, étaient déjà l’acte sexuel en lui-même ? Que lorsque l’homme a éjaculé il peut continuer à prendre soin de sa partenaire jusqu’à ce qu’elle soit comblée aussi ? Peut-on essayer d’envisager qu’il peut aussi continuer à prendre du plaisir après avoir éjaculé ? Ou tout simplement, si on essayait de déconstruire le schéma sexuel tel qu’on a l’habitude de le voir ?


J’espère avoir réussi à te surprendre sur ce sujet ! Il y aurait encore mille autres stéréotypes à éclater en termes de sexualité, mais j’en garde un peu sous le coude pour une prochaine fois !

Si tu cherches des accessoires pour pimenter tes ébats ou pour explorer ton plaisir, j’ai sélectionné de superbes produits pour l’épanouissement sexuel sur mon e-shop !

Laisse un commentaire s’il y a des clichés dont tu aimerais que je parle dans un prochain article !

4 thoughts on “5 idées reçues sur la sexualité

  1. Sam dit :

    Effectivement, beaucoup de choses à déconstruire sur le sujet pour une meilleure sexualité pour toutes! Merci à des comptes comme celui-ci de prendre part à ce travail d’utilité public!!

    1. Alexia dit :

      Oui il y a du travail mais on est à l’oeuvre pour faire avancer les choses ??

  2. Sara dit :

    Merci pour ce super article très utile pour les couples

    1. Alexia dit :

      Avec plaisir, merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire ? ça m’encourage à continuer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *