Hygiène de vie, Spiritualité

Les cercles de femmes, une bulle de bienveillance et de partage au féminin

Peut-être que comme moi jusqu’à récemment, tu ne sais ni ce qu’est un cercle de femmes ni pourquoi y participer…

Depuis quelques temps, de plus en plus de cercles de femmes s’organisent un peu partout. On les appelle aussi cercles de paroles ou parfois tentes rouges, ils ont lieu à la pleine lune ou à la nouvelle lune, ou bien à n’importe quel moment du mois, ils peuvent être associés à des rituels chamaniques, à de l’hypnose ou de la méditation…pour résumer, ils sont auréolés de mystère et si ça peut éveiller ta curiosité, ça peut aussi bien t’effrayer ! C’était mon cas jusqu’à ce que je découvre qu’ils sont en fait un espace de réelle bienveillance et de partage.

Je te révèle ce que j’ai appris de cette tendance et pourquoi je te recommande de te laisser tenter.

Histoire des cercles de femmes

Photo de Vitaliy Lyubezhanin sur Unsplash

Les cercles de femmes organisés de nos jours sont issus et inspirés de pratiques ancestrales. De tous temps, dans toutes les civilisations de par le monde, les femmes ont aimé se réunir, se transmettre, avoir des rites (autour de la cuisine, du tissage, de la poterie, mais aussi des menstruations,…). Que ça soit en tribu ou simplement en famille, les femmes se regroupent et partagent du temps et des savoirs.

Depuis une quinzaine d’années, entre autres grâce à l’avènement des réseaux sociaux qui permettent une plus grande liberté d’expression et une diffusion plus large des idées, une nouvelle vague féministe est en marche. Même si les femmes ont toujours aimé se rassembler et discuter (c’est un cliché mais il n’y a pas de fumée sans feu) j’ai l’impression qu’elles ont depuis quelques temps un besoin accru de connexion entre elles. De partage. De soutien. D’entraide. Et je pense que les cercles de femmes sont une réponse à ce besoin, que s’ils fleurissent çà et là n’est pas un hasard.

Participer à un cercle de femmes ça se passe comment ?

Pour commencer : un cercle de femmes, c’est quoi ?

C’est un moment de partage et de sororité ouvert aux femmes, un espace de parole organisé autour d’un thème précis ou libre, dans un cadre bienveillant.

Il accueille en général une dizaine de femmes.

La règle d’or du cercle, c’est que lors de ton temps de parole, chaque participante s‘exprime librement, sans attendre aucune intervention de la part des autres participantes. Et à l’inverse, elle écoute avec bienveillance et attention les autres femmes sans émettre de jugement ni d’avis sur ce qu’elle entend.

Une autre règle indispensable à ce que toutes les participantes puissent profiter au mieux du moment est la confidentialité : tout ce qui est partagé au cours du cercle reste dans le cercle.

Au démarrage du cercle, on procède en général à un temps de méditation, de visualisation ou de respiration qui permet de s’ancrer dans le moment et d’être pleinement présente et disponible pour accueillir l’expérience qu’on va vivre.

Dans certains cercles on peut chanter, danser, se masser, tirer un oracle, réaliser des mandalas, écouter des textes, écrire une intention dans un carnet,…

Il dure 2 à 3 heures en général, selon le thème et le nombre de participantes, et peut avoir lieu en intérieur, en extérieur, en journée ou en soirée, tout est possible ! Depuis la crise sanitaire, certains cercles ont même lieu en visio.

Ça ressemble à quoi ?

Il n’y a pas non plus d’obligation pour l’aspect visuel du cercle, mais l’atmosphère doit être apaisante, mettre les participantes en confiance et les inviter au relâchement.

En général on y trouve des bougies, de l’encens, une lumière tamisée, des coussins, plaids, et des éléments qui nous relient à la nature (branches, feuilles, fleurs,…).

Le groupe s’assoit par terre en cercle autour d’un élément central (un tapis, une composition florale, des oracles,…).

Certains sont organisés sous des tentes pour recréer un cocon, parfois comparé à la matrice, au ventre de la mère.

Ça s’adresse à qui ?

À toutes les femmes ! Nul besoin d’être dans la spiritualité, de pratiquer la méditation, d’avoir des choses à dire, des problèmes à régler,… un cercle de femmes, c’est pour les femmes. Point.

À noter que le concept de cercles mixtes commence à émerger, ça doit aussi être une expérience intéressante, à explorer !

Qui organise les cercles de femmes ?

Ils sont en général organisés par ce qu’on appelle une “facilitatrice” de cercle. Elle est la cheffe d’orchestre du cercle, et met en place une atmosphère propice à ce que chaque participante se sente à l’aise et dans de bonnes conditions pour contribuer à faire du cercle une expérience unique et sacrée.

Il existe autant de types de cercles que de facilitatrices, car chacune va y apporter sa touche personnelle, son énergie, ses rituels.

Elle peut être thérapeute, prof de yoga, ou être simplement une femme généreuse qui a envie de créer des moments pour les autres femmes.

Tu peux découvrir les cercles de femmes vus par les facilitatrices dans cet article dédié.

Pourquoi participer à un cercle de femmes ?

Il y a une infinité de raisons de participer à cercle de femmes. Pour certaines femmes, c’est un rituel qu’elles s’offrent régulièrement, comme elles s’offriraient un massage dans un institut.

Pour d’autres, c’est un moyen de vider leur sac lors de périodes éprouvantes (deuil, période de stress, examens,…). Parfois, les participantes viennent combler une soirée d’ennui, rencontrer des nouvelles personnes, se rassurer dans un cadre bienveillant, ou ça peut même être une simple curiosité (c’était mon cas).

Mais quel que soit le motif pour lequel on vient, on est toutes sur un pied d’égalité une fois assises au sein du groupe. Chacune va tour à tour s’exprimer, dire ce qu’elle a sur le coeur, pleurer, parfois rire, s’émouvoir, et repartira délestée et en paix.

En participant à un cercle de femmes, on s’enrichit des partages des autres femmes. En s’exprimant au sein du groupe, chacune à sa manière vient livrer un morceau de son intimité, de sa vie, et ce partage d’expériences, de ressentis, montre à toutes les autres femmes à quel point nous sommes liées dans nos peurs, nos freins, nos vécus.

Pourquoi j’ai voulu écrire un article sur les cercles de femmes

Il y a encore quelques semaines, je n’avais aucune espèce d’idée de ce que pouvait être un cercle de femmes, ni de ce que ça pouvait m’apporter.

Et pour tout te dire dire, j’en avais même un peu peur… Je m’en faisais un peu l’image d’une secte, et ça ne me donnait pas vraiment envie…

Récemment, j’ai intégré un collectif de thérapeutes à Biarritz, et parmi les nouvelles arrivantes, il y avait Emy, une facilitatrice de cercle qui a créé son association : Wild Spirits.

J’ai eu un bon feeling en la découvrant et, portée par la curiosité que tu me connais, je me suis inscrite à son cercle du samedi suivant. Je m’y suis rendue sans aucune attente (le meilleur moyen de ne pas être déçue !) et en laissant mes appréhensions à la maison.

Nous étions un groupe de 8 participantes, nous ne nous connaissions pas.

Deux heures plus tard, nous étions liées par quelque chose de très fort et profond, je suis sortie de là transformée et remplie d’un sentiment de paix et d’amour intenses, et l’impression d’avoir une nouvelle famille… J’ai compris le sens réel du mot “sororité“.

Honnêtement, j’ai vécu une expérience tellement forte que je me suis dit qu’il fallait absolument que je la partage avec toi. Tu as peut-être les mêmes appréhensions que j’avais il y a encore un mois de ça et je voulais, grâce à cet article, t’encourager à franchir le cap !

Alors, tentée ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *