Spiritualité

Rencontres avec des “facilitatrices de cercles de femmes”

Elles organisent des cercles de femmes, elles sont douces, bienveillantes et généreuses : ce sont les facilitatrices de cercle. Dans mon précédent article sur les cercles de femmes, je t’expliquais brièvement leur rôle. J’ai voulu aller plus loin et comprendre ce qui les anime dans cette mission, pourquoi elles organisent des cercles et comment elles vivent ces moments intenses de leur côté.

J’ai donc le plaisir de te présenter Emy, Nathalie et Sophie, et Luna, des femmes douces et bienveillantes au grand coeur, et de te livrer leurs ressentis au sujet de ces cercles, et leur façon de les vivre et de les préparer !

Emy organise des cercles de parole avec son association Wild Spirits

“Organiser des cercles de femmes est une chose à laquelle je pensais depuis plusieurs années sans vraiment l’avoir imaginée sous cette forme là précisément. Mais je n’osais pas, je ne me sentais ni légitime ni assez à l’aise avec moi même. J’ai eu la chance de rencontrer une amie très inspirante qui a osé créer une association et organiser des cercles et retraites et ça m’a donné l’impulsion.

Emy organise des cercles de femmes avec son Association Wild Spirits

Être facilitatrice de cercle, ça m’apporte énormément, d’une part parce que moi-même je me livre au cercle, mais aussi parce que j’ai toujours été dans le partage et le soin aux autres et que je suis heureuse de pouvoir offrir un espace de parole à des personnes qui en ont besoin. Je suis aussi très sensible énergétiquement et ça me permet de canaliser et distribuer beaucoup d’énergie, et de me connecter aux femmes et à ma spiritualité.

Lorsque j’organise un cercle de femmes, j’ai mes petits rituels : la base, c’est nettoyer et protéger la salle énergétiquement et faire de même sur moi.

J’aime aussi danser dans la salle quelques minutes avant et prendre un temps de méditation. Ça me permet de me libérer et de me préparer mais aussi de créer une atmosphère propice à la libération pour les participantes.

Je choisis mes thèmes en fonction de ce que je trouve comme problématique autour de moi, de ce que je traverse, et parfois ça s’impose simplement à moi.

Je pense qu’il est important que les femmes sachent que venir à un cercle de parole et d’écoute ne demande aucuns pré requis. Il n’y a aucune obligation de parler, d’aimer la spiritualité, d’évoquer des choses dont on ne veut pas parler. On peut venir pour mille et une raisons, pour simplement être entre femmes, avoir besoin de parler ou d’écouter, de se libérer, s’accorder un moment à soi hors de chez soi, venir par curiosité ou parce que ce soir là on s’ennuie, pour rencontrer de nouvelles personnes et créer des liens etc.

Je constate souvent que chacune, juste par le fait d’être présente là, avec et pour d’autres femmes, gagne en puissance. On a oublié cette force et cette magie que l’on crée en se connectant ensemble à notre nature féminine.

Pour le moment ma sensibilité est à offrir un espace sécurisant et agréable pour les femmes… mais bientôt il y aura des cercles mixtes… quand je m’en sentirai prête !”

Retrouve Emy et ses prochains cercles sur l’instagram de Wild Spirits en cliquant ici


Nathalie & Sophie ont créé Sorore et organisent ensemble des cercles de femmes et des retraites bien-être

“Avec Sophie nous avons eu l’idée d’organiser des cercles de femmes régulièrement parce qu’on s’est rendu compte au cours du week-end bien-être que nous avons organisé début octobre, que les cercles de femmes que l’on a animés avaient été des moments très puissants

Tant par rapport aux liens que ça a créé entre les filles qu’en terme de libération personnelle : de leurs problèmes, de leurs blocages ou tout simplement des choses sur lesquelles elles avaient besoin de se confier. 

Les filles qui y ont participé sont toutes ressorties de ces moments d’échange et de partage avec des réponses à leurs questions ou tout simplement apaisées.

On s’est dit qu’on ne pouvait pas négliger la force de ces cercles et on a donc décidé d’en organiser en dehors de nos retraites. 

Nathalie et Sophie de Sorore organisent des cercles de femmes à Biarritz

En ce qui concerne la préparation, on ne prépare rien ! C’est là toute la magie de nos cercles de femmes ! 

Les filles viennent comme elles sont, avec des attentes ou sans.

Il y en a beaucoup qui viennent sans attentes particulières et qui se laissent porter par l’enchantement du moment présent

On définit bien évidemment un thème pour déterminer l’énergie du cercle, pour que cela puisse parler à certaines personnes et les inviter à venir le partager avec nous. Mais on ne prépare pas le déroulement, au contraire. Parce qu’au final, peu importe le thème, l’idée première est qu’elles viennent passer un bon moment, un moment de bien-être, de déconnexion du quotidien

Les thèmes des cercles sont souvent des thèmes assez généraux comme le lâcher prise, la libération, attirer le positif dans sa vie. Ce sont des choses auxquelles nous sommes toutes et tous très souvent confrontés dans notre vie personnelle et professionnelle. Et nous avons tous, à certains moments de notre vie, besoin de laisser derrière soi des émotions négatives, des problèmes, des blocages pour avancer sereinement

Travailler sur ces choses là, dans le bien-être et toujours en valorisant le positif est primordial pour nous. 

Celles qui ont envie de se confier se confient, mais celles qui n’en n’ont pas envie peuvent aussi rester dans le silence. C’est vraiment personnel !

En fonction de leurs ressentis, elles ont la liberté de choisir de vivre ce moment de manière personnelle, en gardant leurs émotions pour soi ou de les partager dans le groupe. 

On ne sait jamais ce qu’il va se passer à l’avance. On a toujours des personnes différentes, une énergie différente il y a toujours quelque chose de nouveau et en fait on oriente la séance aussi en fonction de cela ! 

Qu’est-ce que ça nous apporte d’organiser des cercles de femmes ?

Faire découvrir la magie d’un cercle de femmes : partager l’énergie bienveillante de la sororité, vivre des moments de connexion et de communion intenses, proposer un moment de bien-être et de déconnexion, un moment pour soi. Pour que les femmes qui y participent rentrent chez elles libérées et apaisées

Et ça nous apporte aussi beaucoup à nous car ce sont des moments que l’on aime profondément partager ensemble, Sophie et moi. D’une part parce qu’on est des amies très proches et d’autre part parce qu’on partage la même vision du soin et du « prendre soin ».

Donc c’est toujours un bonheur pour nous de partager ces moments-là entre nous et avec les participantes.” 

Nathalie et Sophie partagent leurs cercles sur leur compte instagram Sorore et sur le site web de Nathalie


Luna organise des tentes rouges

Luna Bourgois organise des tentes rouges à St Jean de Luz

“Je propose des tentes rouges depuis environ 4 ans. J’adore proposer ces espaces : on parle de médecine de parole et ces cercles en sont vraiment l’illustration. Ces temps de transmission, de rencontre, d’échanges entre femmes me font réaliser à quel point les partages des unes et des autres peuvent faire écho, bien qu’on soit toutes différentes, d’âges différents, qu’on ait des enfants ou pas,… Et même si je les organise, ils me profitent à moi aussi !

J’organise deux types de cercles. Les cercles que j’appelle “café des mamans” qui sont plutôt des cercles autour de la maternité, de la grossesse, de bébé, et les “tentes rouges” pour lesquelles je ne prévois pas de thème. En général le thème vient de lui-même au fil des échanges… Parfois ça peut être la sexualité, parfois la reconversion professionnelle, comment prendre du temps pour soi, la féminité, le rapport au corps, etc.

Je suis la seule à organiser des tentes rouges au Pays basque (pas en France et encore moins dans le monde !), mais ici dans le coin ce sont les seules. La spécificité de la tente rouge, c’est justement ce cocon, cet espace encore plus enveloppant et sécure. C’est un espace plus petit, on est plus serrées, c’est vraiment éclairé à la bougie, tout est rouge… On s’inspire des traditions des grandes communautés de femmes dans le monde, les femmes qui se réunissaient (et qui se réunissent toujours) notamment autour des menstruations, d’où la tente rouge. 

Je propose ces cercles à tarif libre, chacune donne ce qu’elle veut, comme elle veut, comme elle peut, pour moi ça fait sens. Au niveau des participantes, ça peut évoluer d’un cercle à l’autre, il y a un noyau de personnes qui reviennent tout le temps, certaines qui ne viennent pas à chaque fois, mais il y a toujours des nouvelles femmes qui viennent découvrir les cercles.”

Découvre les tentes rouges de Luna à la Maison de la Femme à St Jean de Luz sur son compte instagram et son site web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *